Versailles se mue en théâtre à ciel ouvert pour son 20ème « Mois Molière »

jmo/ang/djb – AFP – La ville de Versailles attend quelque 100.000 spectateurs pendant tout le mois de juin pour la 20ème édition du « Mois Molière », festival de théâtre « populaire de qualité » qui fait la part belle à « l’esprit de troupe ». Au programme dès lundi et jusqu’au 30 juin : plus de 350 représentations, dont 60% en entrée libre, dans une soixantaine de lieux de la ville comme les Grandes écuries du château ou la chapelle de l’ancien hôpital royal. L’ADN du Mois Molière ? « Un théâtre très ouvert, très participatif, qui se définit par la troupe : pas des stars, mais des compagnies », résume le maire (DVD) de Versailles, François de Mazières, créateur du festival en 1996. « Souvent des pièces du répertoire, avec une ouverture sur la création : un spectacle populaire de qualité ». Fidèle à son esprit éclectique, le festival propose pêle-mêle commedia dell’arte ou lecture de textes contemporains avec les Universités populaires du Théâtre, cycles Racine ou « Nouveau cirque », conférences ou concerts. La ville met aussi l’accent sur le travail des sept compagnies qu’elle accueille en résidence permanente, qui dopent la création du festival. En ouverture de la programmation, « Molière malgré moi », de et avec Francis Perrin. Puis, parmi les têtes d’affiche, « Ondine », de Jean Giraudoux, par la Compagnie du Catogan (Gwenhaël de Gouvello), une lecture d’Othello, d’après Shakespeare (Compagnie Viva – Anthony Magnier), ou encore « Je t’écris pour te dire que je t’aime » (Compagnie La Pagaille – Benoît Dagenais). « L’Ecole des femmes », de Molière (Compagnie Théâtre du Petit Monde – Nicolas Rigas) clôturera le festival. Revendiquant « plus de 20 créations théâtrales, dont 16 spécialement conçues pour le Mois Molière, qui partent ensuite à Avignon et en tournée », le festival rappelle comme tous les ans ses liens avec le Off d’Avignon, qui fête ses 50 ans cette année avec plus de 1.300 spectacles. « Souvent, dans la vingtaine de pièces qui marchent au festival Off d’Avignon, il y a quatre ou cinq pièces de chez nous », souligne M. de Mazières. Le Mois Molière fêtera l’an prochain son 20ème anniversaire (1996-2016). jmo/ang/djb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *