Mobilisation en faveur des petits commerçants 

Depuis 2010, Versailles réédite chaque année « acheter Versaillais », une
opération de communication pour soutenir le commerce de proximité. « Il
s’agit de lutter contre la surdensification des grandes surfaces qui
déshumanisent les quartiers », explique le maire, François de Mazières. La
ville a fait fabriquer 20 000 cabas rouges qui remportent un large succès.
« C’est un concept auquel les habitants sont très attachés. J’en ai même vu
à la plage à l’île de Ré avec leur sac, cela montre qu’en termes
psychologiques c’est très positif », estime-t-il. Désormais, les
commerçants ont pris le relais et diffusent d’autres produits dérivés. « La
France est championne d’Europe des grandes surfaces en périphérie des
villes. Les collectivités ont un rôle à jouer dans la régulation de la
concurrence commerciale », assure l’élu, satisfait d’avoir préservé 2000
enseignes de proximité dans une ville où les banques et les agences
immobilières se multipliaient. Depuis 2012, avec l’Union versaillaise du
commerce, de l’industrie et de l’artisanat, la Société générale et le
réseau Client roi, l’opération s’est dotée d’une carte de fidélité donnant
droit à des réductions dans 70 commerces locaux. Versailles est aussi
ville-pilote pour Distripolis, un système de livraison plus écolo gique
pour le dernier kilomètre, auquel les commerces peuvent adhérer par un
abonnement.
CONTACT Marie Boëlle, adjointe au maire déléguée au commerce, tél. : 01 30
97 81 26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *